Alternatives québécoises – Volet Algues

top

Le Québec représente un endroit de choix pour la récolte et la culture d’algues marines. La qualité de l’eau, la variété d’algues et l’étendue de ses côtes font l’envie des joueurs de cette industrie menée par la Chine. En Asie, les algues sont principalement destinées à être consommées comme légumes alors qu’en Occident, on s’en sert surtout comme engrais et comme agents gélifiants (carraghénine, agar-agar, alginate), utilisée entre autres dans les desserts glacés, les yogourts, les bonbons, les flans et même dans les produits pour le corps, la peinture et les couches pour bébé. Et si on apprenait à intégrer ces légumes de mer à notre alimentation afin de profiter, non seulement de leur grande palette de saveurs, mais aussi de leurs nombreux bienfaits pour la santé?

Alternative au sel de table

Ce n’est plus un secret, une consommation excessive de sel peut causer de l’hypertension, des maladies du cœur et des AVC. Bien que les algues soient salées, elles contiennent deux composantes que le sel de table n’a pas: du potassium et ce que l’on appelle des peptides bioactifs. Tous deux contribuent à abaisser la pression artérielle. Une chercheuse de l’Université Laval travaille d’ailleurs au développement d’un fromage dans lequel le sel serait remplacé totalement ou partiellement par des algues (ou extraits).

Prenez l’habitude de saupoudrer des algues en flocons en fin de cuisson dans les soupes, les légumes cuits, les légumineuses, le riz, les pâtes comme alternative santé au sel. Mais n’en abusez pas non plus car les algues sont riches en iode et pourrait déclencher de l’hyperthyroïdie. 5 à 10 grammes d’algues séchées par jour sont recommandés. Si vous souffrez au contraire, d’hypothyroïdie, intégrez les algues à votre alimentation si ce n’est pas déjà fait!

Quatre algues à connaître


komburoyal

On retrouve le kombu royal (lasagne de mer ou laminaire sucrée) en abondance près des côtes gaspésiennes. Cette algue brune a une saveur iodée, légèrement sucrée et une texture croquante.

Caractéristiques:
– Riche en minéraux (calcium, potassium, sodium, magnésium) et en oligo-éléments (iode, fer, cuivre, zinc, manganèse)
– Riche en protéines
– Forte teneur en glucides
– Riche en fibres et en acide alginique (purifie le système digestif en éliminant les métaux lourds et autres toxines)
– Teneur importante en vitamines A, B2, B5, B9 et K
– Contient des polyphénols (antioxydants)

fourc
– Salades
– Poisson, fruits de mer, tofu en papillote
– Légumineuses (les attendrit lorsque ajouté à l’eau de cuisson)
– Assaisonnements (exhausteur de goût)
– Sauce tomate (neutralise l’acidité)
Pesto
– Vinaigrette (agent épaississant)

wakame

Le wakamé atlantique est l’algue servie en salade dans les restaurants de sushis. Cette algue brune a un goût raffiné de noix grillée.

Caractéristiques:
– Riche en alginate (purifie le système digestif en éliminant les métaux lourds et autres toxines)
– Riche en minéraux et oligo-éléments (iode, cuivre, fer, potassium, manganèse, magnésium, calcium, phosphore)
– Source élevée de fibres
– Contenu intéressant en vitamines A, E, B2, B5, B9 et K
– Contient des polyphénols (antioxydants)

fourc
– Salade fraîche avec vinaigre de riz, sauce soya, graines de sésame
– Poisson
– Soupe miso
– Mijotés
– Légumes à la vapeurs
– Tartare
– Assaisonnements (exhausteur de goût)


nori

Le nori de l’Atlantique est l’équivalent du Nori japonais utilisé pour les sushis. Cette algue rouge à une saveur délicate de champignon séché, goût fumé et boisé. Sa texture et son goût sont optimaux lorsqu’elle est grillée à basse température.

Caractéristiques:
– Algue la plus riche en protéines (35 à 50%)
– Contient des minéraux et oligo-éléments (fer, potassium, cuivre, zinc, manganèse, phosphore)
– Contient des vitamines (A, B1, B2, B6, B9, B12, C, E, K)
– Riche en oméga-3

fourc
– Sauces
– Riz
– Soupe
– Tartare
– Poisson
– Omelette

dulse

Le dulse (bacon de mer) est davantage connu dans les provinces maritimes alors qu’il sert de chips dans les bars. Cette algue rouge a une saveur riche et poivrée, ainsi qu’une texture croquante à la sortie de l’eau et tendre après la cuisson.

Caractéristiques: 
– Riche en protéines (8-35 %) et riche en fibres
– Bonne source de fer, de magnésium, de calcium, phosphore et d’iode
– Bonne source de vitamines (A, B2, B3, B5, B9, B12, C, E)

fourc
– Croustilles
– Sandwich BDLT, club sandwich (remplacement du bacon)
– Chaudrée
– Soupe miso
– Béchamel
– Sautés, macaroni chinois
Patates pilées
– Assaisonnements

Qui récoltent les algues au Québec?

Cueillette sauvage


Au Québec, une poignée de plongeurs dont Antoine Nicolas (Un Océan de saveurs) et Stéphane Albert (Varech Phare Est) est autorisée à cueillir des algues. En effet, il est interdit de récolter des algues toujours fixées à moins de posséder un permis et s’engager à respecter plusieurs règles afin de garantir le renouvellement de cette ressource. Non seulement les algues jouent un rôle essentiel dans les écosystèmes marins, mais constituent, avec les plantes marines, le premier producteur d’oxygène sur Terre.

Il est toutefois permis de ramasser des algues échouées ou qui dérivent. Comme celles-ci ne sont pas toujours propres à la consommation, vous pouvez les utiliser comme engrais bio. En plus d’améliorer la texture du sol, les algues sont reconnues pour améliorer les rendements et la résistance des cultures. Des entreprises comme OrganicOceanPro-Algue MarineEngrais Acadie se spécialisent dans le domaine.


Que l’eau soit à 22˚C ou à -2˚C, Antoine Nicolas, Gaspésien d’adoption, enfile sa combinaison de plongée et part récolter les variétés du moment qu’il vendra fraîches ou qu’il fera sécher.


Algoculture

Des entreprises comme Merinov et Fermes Marines du Québec cultivent l’algue à partir de ses spores (graines). La vidéo à droite explique bien le long et complexe processus qui mène à la récolte en mer de volumineuses quantités d’algues brunes (laminaires). Comme la luminosité, la température de l’eau, le taux de nutriments et de salinité sont des facteurs qui influent sur la croissance des algues, ces entreprises sont toujours à la recherche des meilleurs endroits en mer pour optimiser leurs résultats. Source

Pour rentabiliser l’algoculture au Québec, des projets de valorisation de l’algue (développement de produits alimentaires, extraction de molécules) sont en cours dans plusieurs entreprises, établissements scolaires et Universités du Québec. On peut même se servir des résidus de l’algue pour créer un plastique biodégradable.



Les algues dans nos produits québécoises


Algues fraîches
– Un Océan de saveurs

Algues séchées
– Un Océan de saveurs
– Varech Phare Est

Assaisonnements 
– Gomasio du Phare Est de Varech Phare Est
– Poivres de mer et sels aromatisés Les Jardins de la mer

Pains aux algues
– Boulangerie Dufeu (Lac-Mégantic)
– Boulangerie Paingruël (Québec)
Boulangerie Mie Véritable (Carleton-sur-Mer)


Condiments
– Relish de mer et mélange à tartare de SALAWEG
– Vinaigrette La Kombu de Lökkö (kombu royal)
– Choucroute aux algues marines La Sirena et Kimchi La Chipotluda (kombu royal et wakamé) de Tout cru! Atelier de fermentation

Douceurs sucrées
– Caramel d’érable aux algues gaspésiennes de Croqu’Érable
– Tablette chocolat noir aux algues NORI grillées et chocolat ganache au kombu royal de Couleur chocolat


Bière et alcool
– Gin St.Laurent de la Distillerie du Saint-Laurent (kombu royal)
– Bière blanche Gose du Phare Est de la Microbrasserie Le Malbord (Ste-Anne-des-Monts)

Soins
– Gamme Hydraforce de Lise Watier (extrait de kombu royal qui aide à renforcer la barrière de la peau)
Boue de bain laurentienne (argile du Kamouraska et algues gaspésiennes) de la Savonnerie des diligences

produitmenace  CPCN_Logo